Cet été, on traduit dans l’Estrie : bienvenue aux langagiers!

19-22 août 2012, Estrimont Suites & Spa, Canton d’Orford (Québec)

« On traduit dans l’Estrie » est un séminaire de trois jours axé sur la rédaction et destiné aux traducteurs du marché haut de gamme. Il s’agit de la suite aux deux éditions très prisées de la rencontre de langagiers « Translate in the Catskills », tenues en 2009 et 2011 à Maplecrest, dans l’État de New York.

L’activité propose deux volets, un pour traducteurs de langue française et un autre pour traducteurs de langue anglaise. Ce dernier peut aussi convenir aux traducteurs qui maîtrisent le français, mais travaillent depuis une autre langue vers l’anglais. On y abordera une diversité de sujets : les écueils de vocabulaire et de style, la lisibilité du texte, les différences entre le français québécois et le français d’Europe, l’adaptation publicitaire, la traduction littéraire, les astuces du traducteur, l’emploi des prépositions, les glissements de sens…

« On traduit dans l’Estrie »,c’est l’occasion de côtoyer et d’échanger avec des formateurs parmi les plus réputés dans le domaine de la traduction. Pour le volet anglais-français cette année, citons François Lavallée (Québec), fondateur de Magistrad et auteur du livre Le traducteur averti, Dominique Jonkers (Belgique), traducteur économique et financier réputé, Rachel Martinez (Montréal), lauréate du prix du Gouverneur général pour sa traduction française de la biographie du pianiste Glenn Gould, et Réal Paquette (Montréal), traducteur publicitaire émérite. Animeront également le volet français-anglais du séminaire : Chris Durban, traductrice financière renommée (Paris), David Jemielity, directeur du service de traduction de la Banque Cantonale Vaudoise (Lausanne), Ros Schwartz, traductrice littéraire primée du Royaume-Uni et Grant Hamilton (Québec), récipiendaire du prix Alicia-Gordon de l’ATA pour créativité en traduction en 2009.

« On traduit dans l’Estrie » se tiendra à l’hôtel Estrimont Suites & Spa, dans la municipalité du Canton d’Orford, région de villégiature prisée des Cantons de l’Est, dans le sud du Québec. Le coût d’inscription est de 495 $ CAN (520 $ US) pour les participants membres d’une association de traducteurs affiliée à la FIT, 545 $ CAN pour les membres de l’ATAMESL et 595 $ CAN (625 $ US) pour tous les autres. L’inscription comprend l’ensemble des sessions de formation, trois petits déjeuners, deux repas du midi, ainsi que toutes les pauses-santé. L’hébergement est en sus, mais l’auberge propose un tarif spécial de 130 $ par nuitée (taxes en sus).

English

Advertisements

15 commentaires

Classé dans Uncategorized